RousseLand
Accueil Forum
Les Hanky Panky Girls de Toulouse
Les reines du graffiti des Rousses


Kat et Miss Van ont commencé à poser sur les murs de Toulouse en 1993. A partir de ce moment, des grafs colorés, représentant des filles aux formes rondes et sexy commencent à fleurir un peu partout. Un peu plus tard, Kat continue à peindre avec Fafi alors que Van s'éloigne du groupe. Le trio des Hanky Panky Girls est au complet lorsque Plume les rejoint par la suite. Ainsi, au cours des 10 dernières années et à travers les nombreux styles dans lesquelles elles ont évolué, ces artistes ont trouvé une reconnaissance d'abord dans le milieu du graffiti, puis dans le milieu artistique international. Les Hanky Panky Girls, groupe des trois artistes féminines toulousaines Fafi, Kat et Plume s'est formé en 1998. Avant ça, elles peignaient déjà depuis 1993, avec Miss Van au tout début. Depuis ces premières années, leurs peintures ont beaucoup évolué et sont passées par de nombreux styles !

C'est à Toulouse, en juin 1993, que Kat et Van ont lancé le mouvement avec leur propre technique : le pinceau. Les deux premières années, Kat et Van ont commencé à peindre toutes les deux. D'abord dans un squat, elles ont ensuite cherché une légitimité dans la rue. Des poupées roses et bleues commencent à apparaître dans les rues de Toulouse. Fafi rejoint Kat un an plus tard, Van continue seule. (voir le gros plan sur Miss Van).

Fafi a eu le déclic en voyant Kat à l'œuvre. Elle demande à Kat de l'aider pour ses premières peintures dans la rue. Elles ont donc commencé à peindre sur les toits et les palissades de Toulouse. Durant cette période, le style de Kat évolue très rapidement. Kat et Fafi, c'est une histoire qui va durer beaucoup plus longtemps que Fafi et Van. Toutes deux veulent avant tout s'amuser. En 1995, Fafi commence à utiliser des couleurs fluos et à faire beaucoup de stickers. Elle peint surtout dans les endroits interdits ou désaffectés et évite le centre ville de Toulouse. En 1996, Fafi et Kat peignent leurs personnages dans des situations précises ou avec des accessoires au milieu de véritables mises en scènes. Fafi veut montrer qu'elle peut peindre des personnages ultra sexy, même avec le visage vert à gros nez ultra laid. Mais frustrée par ce personnage qui limite la marge d'imagination, Fafi va s'orienter vers la représentation plus réaliste de la femme.

Peindre sur les murs devient pour elles une façon originale de se faire connaître. Elles dessinent toujours des femmes, Fafi jouant sur la séduction, Kat sur les formes. Des femmes parce qu'elles en sont. Beaucoup y voient l'expression de fantasmes masculins, mais il n'en est rien. En effet, en 1997, Fafi et Kat se mettent à peindre des scènes porno sur les murs de Toulouse. A ce moment la, Fafi et Kat voulaient attirer l'attention des graffeurs de la ville pour montrer qu'elles pouvaient jouer les bad girls. Ces peintures ont lancé une mode de graffs pornos à Toulouse. Fafi s'est finalement calmée après avoir prouvé qu'elle était une fille capable de faire ce que même les graffeurs n'osaient pas. Fafi peint son sujet favori : des femmes, mais des stéréotypes. Elle aime montrer des femmes pulpeuses et aguicheuses, elle exploite les clichés féminins : des hotesses de l'air, des écolières ou des soubrette...les BD, les magazines, Natacha, Martine, mais surtout les pin-up des 50's sont ses sources d'inspiration. Kat préfère Picasso, les mangas et la mode et créait en 1998 son personnage principal qu'elle reprend par la suite en permanence.

Puis, avec l'arrivée de Désy, la bombe rejoint les pinceaux de Kat et Fafi. La benjamine a commencé quatre ans avant avec un groupe de graffeurs. Devenue Plume, elle forme depuis 1998 avec Kat et Fafi, les Hanky Panky Girls. Désy développe une approche plus artistique. Elle permet au groupe de mélanger les styles. Les Hanky Panky Girls sont le seul groupe de filles en France. Elles veulent influencer Toulouse par leurs couleurs, et souhaitent créer une promenade artistique populaire et gratuite en recouvrant de leurs peintures non seulement les murs de la ville mais aussi toits, rond-point, péniches, trains etc..
Fondé en 1998, le groupe des HPG ne tarde pas à s'imposer face aux crews de bombeurs qui les considèrent rapidement comme leur égal. En effet, après avoir été toyées, elles sont maintenant respectées par les graffeurs. Elles collaborent notamment avec plusieurs amis graffeurs tels Noé et 2PON ou encore les M.A.C et la Truskool (Tilt, Der, Ceet) avec qui elles réalisent des commandes. Les magasins sont de plus en plus nombreux à faire appel à eux pour décorer les murs et vitrines. Aux tags sauvages, ils préfèrent désormais les fresques colorées. En plus, Fafi veut montrer que ses perso ne sont pas la par hasard, elle les intègre au lieu. Par exemple, elle peindra une japonaise sur un mur près d'un restaurant japonais.

Les filles peuvent maintenant vivre de leur art à travers les tableaux qu'elles commercialisent, les commandes des particuliers et des centres culturels affluent ! Fafi a lancé une marque de vêtements ainsi que des accessoires et des figurines à découvrir au Shop par exemple en suivant les traces de Miss Van.
Les Hanky Panky Girls multiplient les expos à travers la France. Les USA et le Japon s'intéressent à elles, le graff toulousain au féminin s'exporte bien. Ainsi, à partir de 2000, c'est la mode qui devient la source d'inspiration principale de Fafi. Un voyage au Japon lui a fait découvrir un nouveau style, moitié gothique moitié punk et cela l'inspire. Par exemple, pour l'exposition à la Vilette en 2000 Kat, Fafi et Plume s'amusent à peindre des fresques qui représentent des filles fashion rencontrées à Paris.

Texte très complet, imprunté au site :
http://www.brakmart.net/

Que nous remercions sans réserve !
Photos
Commentaire de Perce
Peinture dessin peintre rousse roux Les Hanky Panky Girls de Toulouse