RousseLand
Accueil Forum
Patricia PETIBON
Une Soprano Colorature étonnamment spirituelle !

Née tout au bout d'un mois de février dans une petite ville, au Sud de Paris, presque la campagne, Montargis, Patricia Petibon n'a pas vraiment un tempérament d'hiver.
On l'imagine petit fille comme les autres, sage et songeuse, pleines d'envies de devenir ceci ou cela, et, entre autres choses, vétérinaire.
Enfant studieuse et rêveuse, absorbée dans le piano et les beau-art, c'est pourtant dans le chant qu'elle rencontre son avenir.Elle fait le conservatoire dans la classe de Rachel Yakar. C'est à cette époque qu'elle rencontre William Christie et début à la scène du côté baroque.

Licenciée en musicologie, PATRICIA PETIBON est élève au CNSM dans la classe de Rachel Yakar. Elle en sort munie d'un premier prix de chant en 1995. Remarquée par William Christie, elle collabore régulièrement avec Les Arts Florissants et se produit en tournée au festival d'Aix, à l'Opéra de Paris-Bastille, à la Scala de Milan, au Teatro Colon de Buenos Aires, au Wigmore Hall de Londres…

PATRICIA PETIBON fait des débuts très remarqués dans la production d'HIPPOLYTHE ET ARICIE qui ouvre la saison 1996/97 de l'Opéra de Paris. Au même moment, l'Opéra du Rhin l'invite pour sa première Blondchen dans L'ENLEVEMENT AU SERAIL. , rôle qu'elle enregistre pour ERATO. Puis, PATRICIA PETIBON a abordé avec succès Olympia des CONTES D'HOFFMANN (nouvelle production de l'Opéra de Nancy), Norina dans DON PASQUALE, Serpetta dans LA FINTA GIARDINIERA, Zerbinette d'ARIADNE AUF NAXOS et Constance des DIALOGUES DES CARMELITES, pour l'Opéra du Rhin, un rôle qu'elle a repris au Festival de Savonlinna et aux PROMS de Londres.

Au concert, elle a chanté les CARMINA BURANA avec Charles Dutoit et l'Orchestre National au Théâtre des Champs-Elysées, LA PASIONE DE DI GESU de Caldara avec Fabio Biondi à l'Academia di Santa Cecilia de Rome, qu'elle a enregistré pour Virgin Classics. Elle a également enregistré Sophie dans WERTHER aux côtés de Roberto Alagna pour EMI, des Mélodies de Barber et Bernstein, et un premier récital d'airs d'Opéras et de Cantates baroques pour Virgin Classics.

PATRICIA PETIBON a ouvert la saison 1999/2000 avec la production d'ORPHEE de Gluck qui a marqué la réouverture du Châtelet dans une mise en scène de Bob Wilson et dirigée par John Elliot Gardiner. Elle a abordé ensuite sa première LAKME ainsi que Ophélie dans HAMLET d'Ambroise Thomas au Capitole de Toulouse. Elle a fait ses débuts au Staatsoper de Vienne dans Olympia des CONTES D'HOFFMANN puis a collaboré avec Nikolhaus Harnoncourt pour les concerts au Musikverein de Vienne et pour l'enregistrement de ARMIDA de Haydn, face à Cécilia Bartoli. Elle a été Sophie dans WERTHER au Theater an der Wien en Juin et Juillet 2000.

En 2000/2001, PATRICIA PETIBON retrouve l'Opéra de Paris pour deux productions ; LES INDES GALANTES avec William Christie et ARIODANTE avec Marc Minkowski,ainsi qu'en tournée (Salzburg, Dresden...)

En 2001/2002, PATRICIA PETIBON reprend le rôle d'Olympia des CONTES D'HOFFMANN au Grand Théâtre de Genève et à l'Opéra de Nice, Blondchen de L'ENLEVEMENT AU SERAIL en concert au Théâtre des Champs-Elysées et ouvrira la saison 2002/2003 à l'Opéra de Lyon dans le rôle de Sophie du CHEVALIER A LA ROSE.

A l'étranger, en 2002/2003, elle a été Mme Silberklang dans le DIRECTEUR DE THEATRE de Mozart avec Harnoncourt à Salzburg, qu'elle retrouvera à Vienne en 2004 et 2005 pour une nouvelle production de LUCIO SILLA de Mozart (Giunia) . Elle débutera en Juin 2003 à l'Opéra de Zürich, dans la nouvelle production de L'ENLEVEMENT AU SERAIL dirigée par Franz Welser-Möste.

PATRICIA PETIBON enregistre en exclusivité pour DECCA INTERNATIONAL.
Photos
Commentaire de Paul Mombelli
musique musicienne chanteuse chanson rousse roux Patricia PETIBON