RousseLand
Accueil Forum
Caro
Tout d'abord, je trouve ma couleur plutôt jolie : un roux assez foncé (acajou) avec des mèches un peu dorées et mes cheveux changent pas mal de couleur selon l'ensoleillement, ensuite j'ai une peau plutôt claire, mais pas laiteuse, qui dore quand je m'expose au soleil avec très peu de taches de rousseur l'hiver et beaucoup en été, sur le visage et sur le décolleté.

Puisque j'en suis à parler de ma peau, j'en profite pour évoquer cette satanée odeur qui déclenche tellement de polémiques... Je sais que la plupart des rousses nient le fait qu"elles possèdent une odeur spéciale mais, en ce qui me concerne, je ne peux absolument pas le nier, puisque je m'en rends compte moi-même et que les hommes avec qui j'ai eu des relations m'ont souvent fait remarquer que ma peau était spéciale et qu'en général cela leur plaît beaucoup (je pourrais même aller jusqu'à dire que cela les excite), on m'a aussi parlé du goût de ma peau qui paraît-il serait très bon mais j'avoue ne pas pouvoir garantir l'objectivité de cette observation.
Par contre ne me demandez pas de définir cette odeur car pour le moment je n'ai pas encore trouvé les bons mots mais, contrairement à ce que j'ai pu lire, cette odeur ne me semble pas soufrée (mais je peux me tromper).

Hou là !!! Je ne pensais pas m'étendre autant et pourtant je n'ai pas tout dit, car pour moi la rousseur est source de pas mal d'avantages…

Caro :
Je trouve ma couleur plutôt jolie : un roux assez foncé (acajou) avec des mèches un peu dorées et mes cheveux changent pas mal de couleur selon l'ensoleillement, ensuite j'ai une peau plutôt claire, mais pas laiteuse, qui dore quand je m'expose au soleil avec très peu de taches de rousseur l'hiver et beaucoup en été, sur le visage et le décolleté.

Quel dommage que ta chevelure n'ait pas bénéficié d'un meilleur éclairage !


Ses confidences


Donc, comme toutes les enfants et ados rousses (je suppose), j'ai eu beaucoup de mal à m'accepter. Je vous passe les railleries et les méchancetés dont d'autres vous ont probablement déjà parlé. Et puis j'ai rencontré mon premier amour et, à partir de là, il a été beaucoup plus facile pour moi de "m'aimer". Je pense que c'est le mot adéquat mais je n'en suis pas sûre car on ne peut pas dire que me trouve canon, mais en tout cas depuis ce moment quand je passe devant un miroir au lieu de fuir en me disant : "Mon dieu, cette horreur c'est moi ! " J'ose me regarder et même me sourire et je peux vous dire que ça change la vie.

Maintenant je peux donc faire une "liste" de ce qui me plaît dans le fait d'être rousse et des autres caractéristiques qui y sont liées pour moi.
Photos
Commentaire de Paul Mombelli
Femme fille rousse communauté Caro