RousseLand
Accueil Forum
Ery
Bonjour,
C'est par hasard que je suis tombée sur votre site, un très beau site qui sait, pour une fois, dire : Les rousses existent ce n'est pas un mythe, et qui sait mettre en valeur nos charmes si différents, de toutes ses femmes et de ces canons de beauté qui voudraient que l'on soit blonde à la peau dorée…

Un site exceptionnel, pour des femmes exceptionnelles, voilà ce que je pense.

Maintenant je vais me présenter :
Je suis Rousse, aux yeux bleu-gris.
Je m'appelle Coralie.
Je suis du sud de la France, vers Montpellier.
J'ai 19 ans et je suis lion et tigre de signe astrologique (le hasard fait bien les choses).

Toute petite, vers l'école primaire, j'ai eu du mal, avec certains, à me faire accepter, car j'avais une carotte sur la tête et que je m'appelais poil-de-carotte…
Ce souvenir est vague, ce qui me reste maintenant ce sont que des bons souvenirs : avoir une chevelure à fil d'or….
J'ai commencé à comprendre que j'étais une femme exceptionnelle, quand j'ai compris le pouvoir de séduction que je pouvais avoir sur les hommes, je ne sais pas si cela est parce que je suis rousse, mais je suis une très grande charmeuse… Pas une dragueuse, une séductrice… Mon caractère est bien trempé, un caractère de feu, une vraie lionne comme dirait ma mère ! Je suis aussi quelqu'un de passionné, en amour et en général…
Je suis fière de ce que je suis, une femme de 1 m 60, de 50kg, avec la peau blanche et munie d'un cadeau du ciel : Pouvoir porter la lumière du soleil…

Voilà comme j'aime que soient les Rousses, sûres d'elles et de leur charme !
Pour cela, il faut qu'elles constatent le pouvoir de séduction qu'elles ont sur les hommes ou qu'elles tombent, par hasard, sur RousseLand.fr.


Quelques temps plus tard…

Bonjour,

Depuis le temps que je ne donne pas de nouvelle…
Me revoila, donc. Ca y est j'ai 20 ans et je suis en 2 eme année de mon DUT…
Toujours aussi rousse et pleinne de vie et de joie… Toujours célibataire … ET OUI !
Voila les nouvelles.

Tendrement,
Coralie.

Ps : toujours de belles rousses et un très beau site !

24 septembre 2008 : Où l'on change visiblement de dimension !

Bonjour,
Depuis mon dernier passage les choses on evolué , je commence la photographie, c'est devenue une grande passion.

Etre rousse est un privilège, je suis heureuse de pouvoir partager des moments magiques avec ces artistes qui ont eu un coup de cœur pour mon univers, Une rousse ne court pas les rues :) Bonne soirée Paul,

Ses confidences

A - As-tu souffert de ta rousseur étant enfant ? Si oui, à partir de quand cela a-t-il cessé ? Cessé par disparition des brimades ou parce que tu as réussi à surmonter les complexes qu'elles avaient induits en toi ?


Oui mais pas à vouloir me teindre les cheveux, quoi que je l'aie souvent fait (brun et rouge) car j'aime changer de tête et non pas parce que je n'assume pas ma couleur car c'est bien le contraire…

Je pense que, arrivée au collège, je n'ai plus entendu de réflexion à sujet de ma couleur de cheveux, on me demandait juste si j'avais les poils pubiens roux !!!!
À cette époque, je n'avais pas encore de répartie, donc je passais mon chemin…
Je n'ai jamais eu vraiment de complexe, autant que je m'en souvienne, étant jeune.


Ce changement a-t-il eu un lien avec ta puberté ou avec tes premiers émois amoureux ? Est-ce dans le regard des garçons que tu as puisé ta force de caractère ?


Ma force de caractère vient de mes gènes, je tiens beaucoup de mon papa, on dit souvent que je suis bien sa fille dans la manière d'être… Mon papa est un grand homme, quelqu'un que j'admire beaucoup et que je respecte énormément.
Je vous parlerais de ma famille plus tard, le nombre de roux…


B - Voyons d'abord la question du caractère.

À la rousseur, à travers toute une mythologie liée aux Irlandaises, au cinéma et en littérature, on prête aux Rousses une force de caractère exceptionnelle. Crois-tu pouvoir te ranger dans cette catégorie de femmes ou as-tu l'impression de n'avoir aucun rapport avec elles.

Oui je suis une femme de caractère.
C - Voyons, ensuite, la question des odeurs.
1 - Odeur de chien mouillé venant de ta chevelure mouillée par la pluie. As-tu noté ce phénomène, chez toi ?


Non, je n'ai jamais remarqué une odeur désagréable quand j'ai les cheveux mouillés (car le chien mouillé cela ne sent pas bon…)

D - Examinons tes éphélides ou taches de rousseur.


Certaines parties de ton corps sont-elles toujours couvertes de plus ou moins d'éphélides, même lorsque tu es restée loin du soleil pendant longtemps ? Lesquelles ?

Juste sur mes épaules et bras, sur les autres parties de mon corps, loin du soleil, elles disparaissent…. De plus, je n'ai pas beaucoup de taches de rousseurs comparée à d'autres filles…

E - Que se passe-t-il lorsque tu t'exposes au soleil ? Quelles sont alors les parties de ton corps sur lesquels les éphélides prolifèrent et avec quelle une densité maximale ?


La densité est toujours légère, mais le soleil en fait apparaître sur mon visage et sur mes jambes et en rajoute sur mes bras et le haut de mon dos, c'est là qu'il y en a le plus (tu verras en été sur les photos…)


F - On en arrive à la question clé. Cela t'étonnera peut-être de savoir que c'est celle à laquelle les Rousses interrogées répondent de la façon la plus unanime.
As-tu l'impression ou la certitude d'avoir une forte sensualité ?


Ho !!! Oui, énorme…

Coralie jolie.

Je suis née rousse à la peau laiteuse, j'ai grandi et je suis rousse-feu à la peau claire.
Le plus rigolo c'est que mes parents sont châtains tous les deux !Mais ma rousseur je la dois à leurs graines :
- Mon père : le roux vient du côté de sa mère en Belgique (par-là), et son père d'un peuple nomade d'Arabie Saoudite, de se fait, l'un de leurs fils (mon oncle) est roux.
-Ma mère : on ne sait pas, mais je suis quand même venue avec les cheveux roux.

Un bien sacré mélange explosif, de la famille pied-noir, arabe, sicilienne, de mon papa, et de ma maman un peu plus de blanc. Lol

Pour me décrire un peu, il suffit d'écouter ma mère :Étant petite, un petit démon, je ne mangeais pas, je ne dormais pas, pas de câlin, de la bagarre, pas donner la main. Faut que ça bouge, c'est ça. Et pour dormir mon père me berçait à la marche militaire.Tous ça pour dire que je n'ai pas changé, je suis quelqu'un de vivant qui bouge, qui aime la vie, qui parle (beaucoup), quelqu'un d'entier, à prendre ou à laisser, comme on dit…Ma grande qualité est que je suis quelqu'un de fidèle, de respectueux. Pour le moment je partage ma vie, avec ses deux têtes rousses, mon frère et ma sœur, voici la photo…

Comme je dis : la suite au prochain épisode.

Merci, Coralie.
Photos
Commentaire de Paul Mombelli
Femme fille rousse communauté Ery