RousseLand
Accueil Forum
Josée
Voilà Josée, une québécoise aussi belle que sympathique, elle nous a promis d'autres contributions au site. Pour l'instant délectez-vous…

Ses confidences

Je suis bien contente de ce site ou les roux-rousses sont en vedette. Enfin, des gens qui reconnaissent la beauté et le mystère dans notre belle chevelure de feu !
Il est heureux que ce site existe pour redonner un peu d'espoir aux jeunes comme cette Charlotte. Moi, c'est plus durant mon enfance (de 9 à 14 ans environ) que je ne m'aimais pas. Disons que j'ai bien vieilli, que ma beauté me va mieux en vieillissant.
A 15 ans, j'ai eu un chum qui adorait les rousses et ça m'a fait prendre conscience de la chance que j'avais. Mais entre toi et moi, c'est à partir de 14-15 ans que ma "beauté" est ressortie.
Avant 9 ans, j'étais une mignonne petite fille. Ensuite, j'ai eu des broches (aux dents) alors j'avais deux raisons de me faire taquiner, (mes broches et ma rousseur).
Or, à mesure que je vieillissais, mon heure de gloire approchait. Tu sais, à l'école secondaire, il y avait des filles "canon", de superbes belles filles que tous les garçons draguaient, moi j'étais ni laide, ni extra belle, j'étais cute. Or, des filles canon, j'en ai revues plus tard (dans la trentaine) et je vais te dire que ce n'était pas fameux. Elles avaient mal vieilli. C'est ce que je veux dire quand j'ai finalement eu "ma revanche". Les filles qui me niaisaient à l'école se sont rendu compte que j'étais maintenant une belle femme. Il existe des âges plus ingrats mais, avec les temps, tout peut s'arranger en mieux ou des fois en pire. La jeune fille de 16 ans va peut-être devenir une hyper belle femme rousse et fière de l'être dans quelques années…

Je suis aussi bien contente car j'ai eu deux enfants et j'ai gardé ma taille. Les gens me disent souvent que je ne fais pas mon âge et que cela ne paraît pas que j'ai porté deux enfants. Tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir. J'ai peut-être l'air de me vanter mais loin de moi cette pensée. Je voudrais juste que toi et les rousses qui se plaignent comprennent combien j'ai pleuré moi aussi étant jeune et que maintenant je suis fière et contente de l'image que me renvoie mon miroir. C'est tout.
A la prochaine.
J'aime bien notre correspondance !
Photos
Josée à Paul MOMBELLI
Femme fille rousse communauté Josée