RousseLand
Accueil Forum
Lorraine
Belle Québécoise au yeux d'or, Lorraine est une femme particulièrement attachante, qui participe à me faire comprendre mon goût immodéré pour les femmes rousses. Femmes rousses je vous aime ! Lorraine, je dépose mon cœur à vos pieds, ne le piétinez pas, il est fragile.

J'avoue être particulièrement séduit par les Québécoises rousses. Après Josée, voici Lorraine, toutes les deux enseignantes, toutes les deux belles et intelligentes. Lorraine a quelques années de plus que Josée, sa maturité est sereine et passionnée. Les rousses ne sont pas à un paradoxe près, mais les aimerait-on autant si elles n'étaient pas si originales ?


Ses confidences

Bonjour !

Enfin quelqu'un qui apprécie les rousses ! (en dehors de mon conjoint évidemment).
Je suis une rousse à éphélides, mes yeux sont marron, mais presque de la même couleur que mes cheveux, plusieurs disent qu'ils sont roux comme mes cheveux.
Plus jeune on m'a beaucoup taquinée sur la couleur de mes cheveux et j'en étais traumatisée mais maintenant, je suis assez fière de cette chevelure de flamme.

Je suis une Québécoise qu'on dit "pure laine". C’est vrai parce que mes parents et grands-parents et aussi les leurs sont tous nés ici dans ce vaste continent fait de contrastes climatiques extrêmes, mais c'est en même temps un peu faux, car l'histoire du Québec a débuté vers les années seize cents alors que les premiers colonisateurs sont venus s'installer ici. Ils étaient principalement Français (de là notre culture et notre langue française), mais ils étaient aussi venus d'Irlande, ce qui explique, en partie, pourquoi on retrouve au Québec, encore maintenant, beaucoup de personnes aux cheveux roux. Et il se trouve que je suis l'une d'elles !

Je ne suis plus aussi jeune que plusieurs des adorables rouquines que vous présentez sur votre site, mais je suis toujours rousse et couverte d'éphélides et on me regarde encore ! Dites-vous, qu'en plus de porter les caractéristiques des rousses, je porte également celles qu'on attribue aux personnes du signe astrologique du scorpion ! Double plaisir... Double difficulté !

Je suis une personne (est-ce surtout l'apanage des rousses ?) Un peu paradoxale, à la fois douce et sensible, rêveuse et distraite et en même temps forte et parfois très impulsive ! Ce qui ne fait pas toujours le bonheur de ceux qui m'entourent. Même si les liens que j'entretiens avec ceux que j'aime et qui m'aiment sont très forts, que nous nous aimons beaucoup, je sais que je ne suis pas toujours facile à vivre. Le fait est, que je ne dis pas toujours sur l'instant ce que je ressens, de peur d'être mal comprise ou jugée peut-être ? Je garde pour moi les choses qui me frustrent, souvent pour éviter les conflits et la confrontation, ce qui est une erreur très grave j'en conviens, car vient un jour où les trop plein d'accumulations de toutes sortes me font sortir de mes gonds et dire des choses que je peux regretter et que je ne pense pas vraiment la plupart de temps. La rousse ou le scorpion ?

Un autre paradoxe, chez moi, est que je ne suis pas très extravertie dans la vie, je suis plutôt solitaire et ne me mêle pas avec plaisir aux discussions de groupe, je préfère observer et souvent de l'extérieur. Je préfère les relations plus intimes, avec quelques personnes, tout au plus. Je ne suis pas une personnalité populaire et je n'aime pas les discussions où l’on parle pour parler, juste pour meubler les silences. Où est le paradoxe me direz-vous ? J'y viens, plus jeune, je faisais du théâtre et du feu sacré j'en avais plus qu'il n'en faut. Sur scène, j'étais très extravertie et je prenais beaucoup de place, je jouais les grandes coquettes, car c'était mon emploi au théâtre. Je crois même que j'étais assez extravertie dans la vie, mais j'étais peu sûre de moi malgré les apparences et le milieu du théâtre et surtout les gens qui y évoluaient, avec leur assurance arrogante me terrorisaient. Sur scène, j'étais flamboyante, mais dans la vie de tous les jours je ne pouvais affronter cette superficialité, je m'effaçais. Je suis plutôt dans la vie, une personnalité tranquille, qui aime lire et dessiner et faire la cuisine aussi, plus que n'importe quoi d'autre. Je rêve d'écrire des livres pour enfants et de les illustrer, ce que j'ai commencé à faire, mais il me semble que je manque de constance ou d'énergie ou peut-être de confiance, peut-être des trois à la fois... J'aime aussi faire des portraits au crayon ou au pastel, les visages me fascinent et j'essaie de traduire l'âme des gens à travers les portraits que je fais d'eux. Je crois avoir beaucoup de talent pour les portraits, mais je n'ai aucun mérite ! Pour moi, c'est davantage de l'inné que de l'acquis.

Je ne suis pas sportive et ne l'ai jamais été, même si parfois je le regrette. Je préfère l'ornithologie et le jardinage. Observer les oiseaux en période de nidification, regarder les abeilles butiner ou regarder pousser mes fleurs et mes légumes, m'intéresse bien davantage qu'une partie de tennis ou de volley ball. J'aime la nature et les activités tranquilles qui s'y rattachent. Je n'aime ni le bruit ni les foules. Je suis une fille d'intimité.

Bref, je suis une contemplative mais au tempérament bouillant !

Les hommes de ma vie (Je vis avec mon troisième conjoint) m'ont toujours qualifiée de sexuelle et sensuelle et mon conjoint actuel ne semble pas s'en plaindre. Il me dit avoir, à cinquante ans, beaucoup appris de la sexualité avec moi. Je n'ai pourtant pas eu tant d'amants et je n'ai pas du tout le tempérament d'une maîtresse... Je suppose que c'est de l'inné plus que de l'acquis (comme le portrait !)
Photos
Commentaire de Paul Mombelli
Femme fille rousse communauté Lorraine