RousseLand
Accueil Forum
Nikaly
Ses confidences

Jeune, il y avait des moments où je voulais être brune ou blonde et en sortant en ville (je viens d'une ville de 200 000 habitants), j'imaginais d'avoir changé la couleur de mes cheveux… Le plus dur c'était l'âge de l'école primaire, mais, au moins, le regard bizarre des autres nous force, les Rousses, à se battre…
Je n'ai jamais vraiment 'souffert' de ma couleur de cheveux, la souffrance était une autre, plutôt la mélancolie de la vie quotidienne que je pratique avec passion… Mais il est vrai que cette confrontation d'être une autre m'a aidée à avancer et à devenir même un peu réservée et sarcastique avec les gens que je ne connais pas. Aujourd'hui, j'assume et je suis et je deviens moi-même (beaucoup plus ouverte et communicative) et ce site et le forum sont vraiment un espace d'échange unique: chaleureux, reposant, stimulant et motivant… aussi réconfortant et en quelque sorte roussitudial… merci donc!

Quand je parlais de romantisme, je suis certain que beaucoup d'entre vous ne pensaient pas au mal de vivre qui hantait le jeune Werther, créature de son compatriote Goethe. C'est pourtant toujours le même sentiment qui semble affecter notre belle Allemande. Quant à ma réponse, vous n'en saurez rien, ce n'est pas de mes confidences dont il est question !
Photos
Commentaire de Paul Mombelli
Femme fille rousse communauté Nikaly